Les énergies renouvelables emploient 8,1 millions de personnes dans le monde

energies renouvelables

Dans le secteur de l’énergie, les énergies renouvelables ont créé de l’emploi et de la croissance depuis des dizaines d’années. Cela concerne quasiment tous les continent.

Plus de 11 millions de professionnels engagés pour la planète

Par exemple, pour le seul chiffre de 2019, les énergies renouvelables ont permis la création de 500 000 emplois selon le « Renewable Energy and Jobs-Annual Review 2020 » publié par l’IAEA, l’Agence Internationale de l’Energie Renouvelable. Ainsi, le nombre d’emplois pourvu a atteint 11,5 millions cette année là. De plus, ce chiffre est en augmentation constante par rapport aux années précédentes. Sans compter que ce chiffre ne prend pas en compte les employés des grandes centrales hydroélectriques. Elles représenteraient à elles seules à 2 millions de personnes en 2019 mais sont comptabilisées séparément.

Selon Adnan Z. Amin, le Directeur Général de l’IRENA, « La croissance continue du nombre d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables est remarquable, car elle contraste avec la tendance globale du secteur de l’énergie ». Et les prévisions pour les années à venir poursuivent les mêmes tendances !

Le photovoltaïque, le grand gagnant de toutes les énergies renouvelables

 

Si l’on prend l’exemple des États-Unis, l’emploi dans le secteur des énergies renouvelables a connu une croissance de 6% alors que le solaire a grimpé de +22% ! Le secteur des hydrocarbures a quant à lui fait -18%. Tout ceci va dans le bon sens !

emplois dans les energies renouvelables

Sans surprise, le photovoltaïque est le secteur qui embauche le plus, avec 3.75 millions d’emplois, soit une hausse de plus de 1 million de personnes par rapport à 2015. Le secteur est secondé par les bioénergies avec 3.58 millions d’employés, puis par l’éolien qui a franchi la barre symbolique du million d’employés en 2014 et qui emploie aujourd’hui 1.17 million de personnes.

La Chine, gros pollueur peut-être, mais gros employeur aussi !

Les pays qui ont le plus grand nombre d’emplois dans les énergies renouvelables sont la Chine, le Brésil, les États-Unis, l’Inde, le Japon et l’Allemagne.

Si l’Asie reste le plus grand embaucheur (63%) et réunit plus des 2/3 des emplois du secteur des énergies renouvelables dans le monde. A elle seule, la Chine devance largement tous ses concurrents : elle emploie quasiment 3,523 millions de personnes. Près de 80 % de ceux-ci travaillent d’ailleurs dans la branche photovoltaïque.

localisation-emplois-énergies-renouvelables-monde
Crédit image : IRENA

L’Europe à la traine dans l’emploi EnR

Si la grande majorité des pays suivent plus ou moins fidèlement la courbe de progression, la France (et plus généralement l’Europe) s’illustre par la tendance inverse…

Elle connaît un repli de 3% avec 170 000 personnes employées dans les secteurs des EnR. L’emploi en Europe dans l’industrie photovoltaïque représente seulement un tiers comparé à son pic de 2011, (en grande partie à cause de la fermeture des usines de production).

Quels sont les freins à l’expansion des énergies renouvelables ?

Pourquoi chez nous le secteur des énergies renouvelables détruit les emplois ? A cause de la chute des investissements. Mais aussi de la perte de confiance vis à vis de professionnels peu scrupuleux. Ou encore des conditions politiques défavorables comme les réglementations mouvantes. A cause également des difficultés administratives, des modifications permanentes des lois, du lobbying pro énergies fossiles etc. Toutes ces contraintes font la vie dure aux énergies renouvelables et particulièrement au photovoltaïque que ce soit en France ou en Europe.

Un autre rapport, réalisé par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, établit le même constat que celui de l’IRENA. Le rapport pointe l’instabilité des politiques publiques comme la principale cause de la stagnation de la croissance des énergies renouvelables. Des revirements brusques de politique de soutien en France, en Espagne et en Italie ont endommagé la confiance des investisseurs.

La France, les EnR et le solaire

Rappelons qu’en 2013, la production d’électrique issue du renouvelable vivait un véritable tournant : la nouvelle capacité d’électricité issue des EnR a été plus importante que celle issue des énergies fossiles. Cette année-là, 143 gigawatts de capacité d’énergies renouvelables électriques ont été ajoutés dans le monde contre 141 gigawatts pour les centrales utilisant des énergies fossiles.

L’Agence Internationale de l’Energie prévoit un taux de croissance de 5,4 % pour la production d’énergies renouvelables sur le moyen terme, soit 7 310 tWh d’ici 2020, tandis que les investissements devraient atteindre 1220 milliards d’euros.

transition energetique solaireEn 2015, les EnR représentaient 18,7 % de la consommation électrique. Cela confirme donc que ces deux filières contribuent le plus à la croissance des énergies renouvelables électriques. Pourquoi ? On peut penser que cette dynamique est liée notamment aux mesures de simplification des diverses procédures administratives.

Au 31 mars 2020, la puissance des installations solaires photovoltaïques raccordées en France s’élève à 10 072 MW. Il faut savoir que la puissance nouvellement raccordée est de 182 MW au premier trimestre 2020, contre 170 MW au même trimestre de 2019.

Les chiffres parlent à eux seuls, les EnR sont non seulement une réalité mais aussi une nécessité ! A nous de saisir cette opportunité et de générer des emplois d’avenir !

Pour être mis en lien avec un installateur solaire, cliquez ici !

Continuer la lecture